Conséquences d'une mauvaise latéralité


mains latéralité gauche droite écriture psychomotricité Psychomotricienne psychomotricienneannecy Annecy Chavanod Chloé dhuez

Parfois, que ce soit le choix de l'enfant ou que cela lui ait été imposé, il est possible qu'une de ses mains soit utilisée à tort comme « dominante » et/ou comme main d'écriture.


Alors cela peut potentiellement entraîner beaucoup de conséquences dans le développement psychomoteur telles que :


  • Difficultés à se repérer dans l'espace

  • Troubles de l'équilibre

  • Ecriture douloureuse et/ou illisible

  • Différenciation(s) gauche/droite sur soi et/ou sur les autres perturbée(s)

  • Formation de lettres dites « en miroir »

  • Difficultés de discrimination visuelle

  • Inversion de lettres à la lecture et/ou l'écriture

  • Maladresse

  • et probablement d'autres...


Bien souvent, si l'on n'intervient pas sur ces différents troubles, ceux-ci peuvent se poursuivre tout au long de la vie.


Il est nécessaire de laisser le temps à chaque enfant d'explorer sa motricité et de «choisir» sa main dominante. A l'école maternelle, il est trop tôt pour choisir définitivement sa main d'écriture, à savoir qu'entre 2 et 3 ans environ, les petits sont dans ce qu'on appelle une «période d'instabilité» de la latéralité. Celle-ci est normale et ne doit pas vous inquiéter.


Si au CP, votre enfant change encore systématiquement de main et que vous ne pouvez pas distinguer quelle main il utilise plus que l'autre alors un bilan psychomoteur est conseillé.

372 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout